théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

MAPS

Pour la troisème année consécutive, le Théâtre de la Bastille arpente les amples territoires de la danse contemporaine, des narrations corporelles de Sofia Dias et Vítor Roriz aux rythmes ancestraux éprouvés par Olivia Grandville, des mystères végétaux orchestrés par Madeleine Fournier aux machines chorégraphiques composées par Liz Santoro et Pierre Godard.

Avec l'Atelier de Paris / CDCN
 

Liz Santoro et Pierre Godard fabriquent leurs spectacles comme autant de “machines chorégraphiques” où dialoguent langage et mouvement, extrême rigueur et ludique incertitude.

Après Relative Collider et For Claude Shannon, Maps vient clore une trilogie où la simplicité apparente de la structure, progressant par répétitions et combinaisons à un rythme métronomique, finit par rendre sensible ce que le corps conserve de plus vivant et de plus irréductible dans un monde saturé de messages et de technologies.

Avec des déplacements précis et des gestes minimaux, les danseurs de Maps s’orientent ainsi en fonction de mots projetés aléatoirement, dépliant sur l’espace scénique le fonctionnement de notre cerveau. En interaction avec le regard du public, ils composent et recomposent une partition en forme d’algorithme : les corps d’abord contraints révèlent leur liberté d’interprétation jusqu’à atteindre un intense état de joie et de présence.

Victor Roussel

 

Réalisation +


Spectacle de Liz Santoro et Pierre Godard Conception Liz Santoro et Pierre Godard Espace et collaboration artistique Mélanie Rattier
Musique Greg Beller Costumes Angèle Micaux Lumières et régie générale Anne-Sophie Mage
 

Production Le principe d'incertitude Coproduction Atelier de Paris / Centre de développement chorégraphique national et la Place de la Danse – Centre de développement chorégraphique national Toulouse-Occitanie Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings, du mécénat de la Caisse des dépôts, du DICRéAM (dispositif d’aide pour la création artistique multimédia et numérique), du Théâtre de la Cité internationale et Abrons Art Center (New York) dans le cadre de l’accueil en résidence