théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

niel1

Zombie Aporia


02 > 09 NOV
Réserver en ligne
danse

Daniel Linehan aborde sa recherche sur les rapports ambivalents entre danse et langage

Avec Zombie Aporia, c'est sous l'angle du concert de rock que Daniel Linehan aborde sa recherche sur les rapports ambivalents entre danse et langage. Cette chorale déchaînée s'appuie sur un dispositif simple : un écran sur lequel défilent textes, mouvements, et trois danseurs qui reproduisent ce qu'ils lisent ou voient. Les matériaux dansés et chantés se superposent, fabriquent des liaisons parfois absurdes, illogiques, drôles ou inquiétantes, passant des Sex Pistols a capella aux poèmes de John Ashbery. À la manière des zombies, exprimant émotions et sentiments sans eux-mêmes les ressentir, ils se font caisses de résonance, instruments, poussant le sens dans ses derniers retranchements.

Gilles Amalvi

fermer Zombie Aporia
Article

Zombie Aporia [intégral]

Texte écrit par Gilles Amalvi pour les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis 2011

Avec Zombie Aporia, Daniel Linehan tente une hybridation entre la diction sous contrainte initiée avec Not About Everything et la reproduction d'attitudes « ready-made » expérimentée dans Montage for Three. Cette fois-ci, c'est sous l'angle du concert de rock, de l'énergie vocale et de l'intensité physique qu'il aborde sa recherche sur les rapports ambivalents entre danse et langage. Comment la voix affecte-t-elle le corps, et vice-versa ? Cette pièce répond par une relation à double ou triple sens : un principe d'interaction permanente, où il devient difficile de distinguer si c'est le mouvement qui induit l'énonciation, le sens des mots qui provoque la danse, ou si tous les liens logiques ont été rompus.

Découpée en séquences qui se répondent ou se contredisent, Zombie Aporia manie un matériel chorégraphique hautement explosif : les gestes et les expressions des spectateurs de concert. Comment encadrer cette physicalité brute dans une structure précise ? Remonter de l'effet vers la cause ? Cette chorale déchaînée s'appuie sur un dispositif simple : un écran sur lequel défilent textes, mouvements, et trois danseurs qui reproduisent ce qu'ils lisent ou voient, mélangeant fragments de discours, paroles de chansons et gesticulation frénétique. À cette équation de départ ne cessent de s'ajouter de nouveaux paramètres, jouant sur les possibilités offertes par le trio : dire un texte en bougeant ; décrire ce que fait le corps qui suit ce que fait la voix ; chanter, être manipulé, répéter les mots chuchotés par un autre. De l'écran aux yeux, des yeux aux oreilles, des oreilles à la bouche et aux membres, les interprètes forment une série de boucles ludiques, confrontent langage, mimiques et émotions préfabriquées. Les matériaux dansés et chantés se superposent, fabriquent des liaisons parfois absurdes, illogiques, drôles ou inquiétantes. Agités de mouvement désordonnés, lisant, chantant – seuls ou en canon – ils nous font traverser des rythmes, des cadences folles, passer des Sex Pistols a capella aux poèmes de John Ashbery. A la manière des zombies, exprimant émotions et sentiments sans eux-mêmes les ressentir, ils se font caisse de résonance, instruments, poussant la voix – et le sens – dans ses derniers retranchements.

Réalisation +
Chorégraphie Daniel Linehan
Interprétaion Daniel Linehan, Thibaut Lac, Salka Ardal Rosengren
Lumière et technique Brian Broeders
Répétiteur voix Jonas Cole
Remerciements à Bojana Cvejic et Noé Soulier pour la dramaturgie

Coproduction Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Centre National de la Danse (Pantin), Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi Pyrénées dans le cadre du projet européen "Départs", Kunstencentrum Vooruit (Gand), Kunstencentrum BUDA (Courtrai)
Zombie Aporia a bénéficié d'un accueil en résidence à l'Agora, cité internationale de la danse - Montpellier Danse, au Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi-Pyrénées, à LxFactory – O Rumo do Fumo (Lisbonne), et au Kunstencentrum Vooruit (Gand)
Avec le soutien des autorités Flamandes et d'Arcadi pour l'aide à la diffusion
Réalisation Théâtre de la Bastille
Diffusion Damien Valette
Coordination Daniela Goeller

REVUE DE PRESSE

      • 4 nov. 2011

        Daniel Linehan /

      • 4 nov. 2011

        Zombie Aporia /

      • 4 nov. 2011

        Zombie Aporia de et avec Daniel Linehan /