théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

woolf1

Qui a peur de Virginia Woolf ?


27 NOV > 05 DEC
Réserver en ligne
théâtre

Peter Van den Eede et ses co-acteurs s'emparent avec brio de ce huis clos articulé autour de faux-semblants et qui se déroule tout au long d'une nuit copieusement arrosée d'alcool.

Durée : 2h20 environ

Régulièrement montée au théâtre, cette pièce où un universitaire d’âge mûr et son épouse passablement névrosés se déchirent face à un jeune couple venu les visiter est une plongée dans l’angoisse et la folie engendrées par la peur de la réalité.
Comédien et metteur en scène proche du collectif tg STAN - il était notamment dans My Dinner with André - , Peter Van den Eede et ses co-acteurs s’emparent avec brio de ce huis clos articulé autour de faux-semblants et qui se déroule tout au long d’une nuit copieusement arrosée d’alcool. H.L.T

Spectacle accueilli avec le Festival d'Automne à Paris

fermer Qui a peur de Virginia Woolf ?
Article

Qui a peur de Virginia Woolf ? [intégral]

Le chaos sous la main, comme une profusion hétéroclite où il n’y aurait qu’à piocher. Servez-vous. Tout est possible. Sauf qu’en réalité, une seule chose est possible à la fois. Donc tout choix est déjà une décision, un engagement irréversible. Ce qui compte c’est de laisser la possibilité ouverte, comme une ligne de fuite, un champ d’exploration toujours en attente. En montant Qui a peur de Virginia Woolf ?, grand classique du répertoire contemporain, Peter Van den Eede - que l’on connaît notamment pour ses collaborations avec tg Stan - s’appuie sur un jeu ouvert donnant une large place à l’incontrôlable. Cette pièce dont on a déjà vu de nombreuses mises en scène sans parler de la version cinématographique avec Richard Burton et Elisabeth Taylor, se prête d’ailleurs fort bien à cette descente du comédien au plus profond d’une confusion chaotique.

A cela près que pour Peter Van den Eede, le théâtre n’est pas tant identification que « confrontation avec le public, contact brut, vivant et direct ». L’ambiguïté de la pièce d’Edward Albee tient au rapport complexe qu’entretiennent les deux personnages principaux, George et Martha, avec le réel – leurs prénoms font référence à George et Martha Washington. Ce professeur d’histoire et son épouse, qui est aussi la fille du président de l’université, croupissent dans l’atmosphère confinée d’un campus de Nouvelle-Angleterre. Comme ils ne supportent pas la réalité, ils affabulent, inventent des rêves auxquels ils finiraient presque par croire, comme ce fils qu’ils n’ont jamais eu ensemble. Face à Nick et Honey, jeune couple venu leur rendre visite, ils vont, l’alcool aidant, se livrer à un duel monstrueux dans lequel chacun cherchera à pousser l’autre dans ses retranchements.

On imagine facilement le profit que Peter Van den Eede et ses comédiens – Natali Broods, Karolien De Beck et Nico Sturm – de ces jeux de rôles cruels où chacun s’efforce d’humilier l’autre. Car au début, Nick et Honey se trouvent eux-mêmes dans la position du public assistant aux échanges peu amènes et autres vacheries que se balancent George et Martha. Jusqu’à ce que l’espace qui les séparait de leurs aînés soit franchi et qu’entrant à leur tour dans la représentation, ils fassent les frais de ce qui s’y trame. Le spectacle opérant ainsi sur plusieurs niveaux de sens et de représentations. Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est faux ? Quand est-ce qu’on joue ? Quand est-ce qu’on est sérieux ? Est-ce qu’on joue sérieusement ? Où commence le personnage et où finit l’acteur ? Et vice-versa. Autant de questions posées non seulement par la représentation théâtrale en général, mais aussi par la pièce d’Edward Albee. Des questions que la compagnie de KOE (la vache en néerlandais), créée par Peter Vand den Eede et Stefaan Van Brabandt, explore inlassablement s’appuyant sur un jeu où « les acteurs désarticulent l’action au point qu’il ne reste que l’homme, à la fois excessif et authentique ».

Hugues Le Tanneur

Réalisation +
Texte Edward Albee
Traduction Martine Bom

Avec Natali Broods, Karolien De Beck, Nico Sturm, Peter Van den Eede

Mise en place Hanneke Van de Kerkhof
Lumière Jan Goedemé
Son Pol Geusens
Régie générale Bram de Vreese et Steven Brys

Production/diffusion Marlene De Smet
Assistante de production Hilde Kenens
Production de Koe
Coproducteurs de la version française Théâtre Garonne-Toulouse, Festival d’Automne à Paris, Théâtre de la Bastille, Théâtre de Nîmes, Le Point du Jour-Lyon et Le Bateau Feu-Dunkerque

L’auteur est représenté dans les pays de langue française par l’Agence MCR, Marie Cécile Renauld, Paris en accord avec The William Morris Agency INC, New York.

Compléments biographiques dans le dossier de presse.

REVUE DE PRESSE

      • 28 oct. 2008

        Les Flamands n'ont pas peur /