théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

comefocus.jpg

L'art de la comédie.


21 AVRIL > 21 MAI
Réserver en ligne

Eduardo De Filippo soulève des questions bien familières aujourd'hui, où s'impose une vision mercantile de l'art et du théâtre.

21 avril au 21 mai
à 21 h, dimanche à 17 h, relâche le lundi et le dimanche 23 avril.

LA COMPAGNIE DU SINGULIER

Présente :

L'ART DE LA COMÉDIE
De Eduardo De Filippo

texte français de Huguette Hatem
Scènographie et mise en scène de Marie Vayssière.

Avec : Patrick Condé, Christian Esnay, Pit Goedert, Philippe Gorge, Miloud Khétib, Agnès Régolo
Assistante à la mise en scène : Rachel Ceysson. Son et musique : Philippe Gorge. Peinture : Fabienne Killy. Fabrication décor : Florent Gallier avec la collaboration de Azzedine Allag. Lumière : Yannick Fouassier. Costumes : Odile Crétauld.


Coproduction Théâtre national de Bretagne, Compagnie du Singulier, Théâtre des Bernardines, Scène nationale de Dieppe, Arcadi. Coréalisation La Fonderie au Mans. Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France-Ministère de la Culture et de la Communication. Réalisation Théâtre de la Bastille. Remerciements particuliers à Sylvain Calmels, Damiano Gatto, Bruno Vayssière et au comptoir de la Victorine à Marseille.

Il a l'air un peu perdu d'un petit garçon abandonné. Auprès de lui, son chef de cabinet s'efforce de le rassurer. On a du mal à croire que cet homme inquiet est un nouveau préfet récemment débarqué dans cette petite ville d'Italie où il doit prendre ses fonctions. C'est son premier jour et il n'en mène pas large. Il vient de passer une nuit épouvantable. Tandis qu'il boutonne maladroitement sa chemise et finit de nouer sa cravate, débarque un intrus qui n'a même pas pris rendez-vous. Il s'agit d'un directeur de troupe de théâtre venu présenter au nouvel arrivant une requête. C'est dans cette ambiance mi-figue mi-raisin que s'ouvre L'Art de la comédie du dramaturge, comédien et metteur en scène italien Eduardo De Filippo (1900-1984) dans la mise en scène qu'en donne Marie Vayssière.
Même si on a pu voir plusieurs de ses pièces en France, dont La Grande Magie magistralement montée par Giorgio Strehler, Eduardo De Filippo reste un auteur assez peu joué dans notre pays. « On l'a par erreur cantonné à Naples, sa ville natale, et considéré comme un auteur régional du fait que beaucoup de ses pièces sont écrites en dialecte napolitain, remarque Marie Vayssière. Pour ma part, je me souviens de l'avoir vu jouer dans des films de Toto, son visage m'avait séduite. Il avait une tête magnifique. Lors d'un atelier à l'école du Théâtre national de Bretagne, j'ai fait travailler les élèves sur ses textes. Du coup, j'ai eu très envie de m'attaquer à une mise en scène. »
L'Art de la comédie date de 1964, mais la pièce expose des préoccupations tout à fait contemporaines puisqu'elle aborde avec une ironie féroce la question du statut des comédiens, du théâtre dans la société, de son utilité et de ses rapports avec le pouvoir. « À cet égard, la pièce est d'une actualité presque gênante », commente Marie Vayssière. En effet, un dialogue s'instaure assez vite entre le préfet un peu constipé et le directeur de troupe. Cela non sans une certaine bienveillance de la part du représentant de l'état, lequel estime que, certes, « les acteurs en général sont des extravagants, des originaux un peu fous mais de braves gens, le temps qu'ils vous font perdre, ils vous le rendent en bonne humeur ». D'ailleurs, il a lui-même caressé dans sa jeunesse le rêve de devenir comédien. Voilà donc, entre les deux hommes, débattue la vaste question de la crise du théâtre. Eduardo De Filippo ne peut s'empêcher de mettre dans la bouche du préfet une critique des auteurs contemporains qui n'ont, bien sûr, plus rien à dire... Argument savoureux de la part d'un écrivain prolixe né dans le milieu du théâtre. Son père n'était autre, en effet, que le grand Eduardo Scarpetta, comédien et chef de troupe célèbre en son temps, mais dont De Filippo était pour son malheur le fils illégitime. Dès l'adolescence, il fuit la maison paternelle pour chercher sa voie. Il exercera de nombreux petits métiers liés au spectacle et excellera bientôt dans l'art du Varietà - ces représentations très courtes souvent données dans des salles de cinéma en première partie des films et qui inspirèrent beaucoup Fellini, grand admirateur de De Filippo.
De cordiale, assez vite, la discussion devient tendue et même conflictuelle. Le préfet n'oublie pas qu'il est le représentant de l'ordre et du pouvoir. Mais le directeur de troupe malicieux le menace, alors qu'on le flanque dehors manu militari, d'envoyer au fonctionnaire ses propres comédiens au lieu des rendez-vous prévus dans son emploi du temps. L'autre, dont on a déjà pu remarquer la fragilité au début de la pièce, s'angoisse ferme. Et la suite de sa journée vire à la paranoïa aiguë. « La ruse, le mensonge, la duplicité, liés à l'art du théâtre, sont des ingrédients qui passionnent Eduardo De Filippo », analyse Marie Vayssière qui fait son miel de cette ironie ravageuse à même de déclencher une folie générale sur le plateau. Comédienne, proche de Tadeusz Kantor, elle s'intéresse aussi depuis quelques années à la mise en scène en montant des textes souvent non dramatiques comme Le Pleure Misère d'après Flann O'Brien, En passant d'après Ainsi parlait Zarathoustra ou encore Il faut faire plaisir aux clients d'après Rabelais. Comme chez ce dernier, elle retrouve avec De Filippo cet esprit de dérision salvateur, sauf que chez l'Italien le rire prend parfois une tournure inquiétante : « J'ai énormément ri en lisant L'Art de la comédie. Mais, assez vite, sous ce rire franc affleure un trouble, une discordance. La fable, de drôle, devient tragique. Et ce qui est fascinant dans ce dérèglement, c'est la façon dont l'acteur ridicule, dangereux, fantastique, renverse les rôles, les codes, les identités, les sexes et l'ordre du temps. »

REVUE DE PRESSE

      • 26 avr. 2006

        L'Art de la comédie. Télérama Sortir 26 avril 2006. /

      • 5 avr. 2006

        L'Art de la comédie par Marie Vayssière. /

      • 7 avr. 2006

        De Filippo en vayssière DNA Reflets 4 mars 2006. /

      • 15 sept. 2005

        Biographie de Marie Vayssière. /

      • 1 juin 2006

        L'Art de la comédie. Le Littéraire.com 14 mai 2006. /

      • 5 avr. 2006

        Miloud Khétib éléments biographiques. /

      • 27 avr. 2006

        Le précis de comédie de Marie Vayssière. Libération 27 Avril 2006. /

      • 5 avr. 2006

        Eduardo De Filippo éléments biographiques 2 /

      • 11 avr. 2006

        Le préfet terrassé par ses fantômes. Ouest France 13 janv 2006. /

      • 1 juin 2006

        L'art de la comédie. 20 Minutes 21 avril 2006. /

      • 1 juin 2006

        L'art de la comédie. Axelibre.org mai 2006. /

      • 5 avr. 2006

        Agnès Regolo éléments biographiques. /

      • 10 mai 2006

        L'artiste, le préfet et le théâtre. L'Humanité 9 mai 2006. /

      • 5 avr. 2006

        Huguette Hatem éléments biographiques. /

      • 11 avr. 2006

        L'art de la comédie un théâtre vif et malin. Mouvement janv mars 2006. /

      • 15 sept. 2005

        Biographie d'Eduardo de Filippo /

      • 5 avr. 2006

        Tournée 2006 /

      • 11 mai 2006

        Faux semblants. Le Figaroscope du 10 au 16 mai. /

      • 5 avr. 2006

        Patrick Condé éléments biographiques. /

      • 11 avr. 2006

        L'Art de la comédie. La Griffe Février 2006. /

      • 1 juin 2006

        L'Art de la comédie. La Terrasse avril 2006. /

      • 7 avr. 2006

        L'art du vrai dernières nouvelles d'Alsave 10 mars 2006. /

      • 16 mai 2006

        Eduardo De Filippo et la moustache de Macbeth. Le Monde 15 mai 2006. /

      • 5 avr. 2006

        Christian Esnay éléments biographiques. /

      • 13 avr. 2006

        Farce tragique en préfecture. La Marseillaise 13 mars 2006. /

      • 5 avr. 2006

        En 1965. /

      • 7 avr. 2006

        Identités troubles L'Alsace 8 mars 2006. /

      • 18 mai 2006

        L'art de la comédie. Les Inrockuptibles 9 mai 2006. /

      • 5 avr. 2006

        Pit Goedert éléments biographiques. /

      • 26 avr. 2006

        Planches grinçantes. Télérama 26 avril 2006. /

      • 1 juin 2006

        L'art de la comédie. Le Point 4 mai 2006. /

      • 7 avr. 2006

        Crise de nerfs aux Bernardines La Provence 18 mars 2006. /

      • 1 juin 2006

        L'art de la comédie. Le journal du dimanche mai 2006. /

      • 1 juin 2006

        L'Art de la comédie. La Terrasse mai 2006. /

      • 5 avr. 2006

        Philippe Gorge éléments biographiques. /