théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

vetir.jpg

Vêtir ceux qui sont nus de Luigi Pirandello


10 > 15 MARS
Réserver en ligne

Il y a dans toute la dramaturgie de Pirandello un conflit qui m'appartient : vouloir tout comprendre pour tout maîtriser. Mais l'excès de raisonnement touche à la folie et la folie est fille de la passion.
Ce conflit tragique souvent inhibe l'émotion et rend la vie froide et rigide ; à l'exception des rares moments de ravissement dans lesquels l'exaltation de l'amour réunit pensée et passion.
On a souvent reproché à Pirandello son côté raisonneur. Je voudrais lui restituer sa face d'homme fasciné devant la force de l'élan vital. La vie, seule la vie compte.

Vivre pour vivre : sans savoir que l'on vit". C'est son cri le plus profond. C'est à cause de ça qu'il nous parle de tout ce qui empêche cette fluidité de la vie : l'identité avant tout, les formes sociales, les rôles, les pouvoirs. Etre totalement nu devant l'autre devient alors insupportable, il faut s'habiller à tout prix. Même au prix de la vie. C'est l'histoire qu'il raconte dans Vêtir ceux qui sont nus.
Cette pièce est à mon avis la plus féroce de Pirandello. L'empire des sens s'impose sur tout et sur tout le monde sans aucune pitié. Il y en a qui pensent se sauver dans les formes en sacrifiant l'amour. Ce sont les hommes. La femme, elle, sacrifie sa propre vie en essayant de s'approprier une identité fictive pour faire plaisir. Il y a de quoi mettre en place un vrai combat de chiens, entre un troupeau de mâles et la seule femelle. Chacun la voudrait pour soi et la tire vers soi, et en faisant ça, ils la déchirent en mille morceaux.
Affrontements, poursuites, abandons, chutes, élévations. Une danse rapide et cruelle, dans un univers glauque où les corps resplendissent de souffrance et de beauté.
L'amour est plus froid que la mort ? Une façon de rendre hommage à Fassbinder, grâce à Pirandello.

Gustavo Frigerio

Adaptation Gustavo Frigerio. Lumière Luca Storari. Distribution en cours. Coproduction Théâtre de la Bastille, la Rose des Vents/Scène nationale de Villeneuve d'Ascq. Résidence du Festival Inteatro di Polverigi.