théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

disfigure.jpg

Une danse du désastre


12 > 15 DEC
Réserver en ligne

Voici dix ans, la new-yorkaise Meg Stuart faisait irruption au Théâtre de la Bastille avec le trio Disfigure Study. Titre emblématique, œuvre exemplaire et fondatrice d'une "danse du désastre", Meg Stuart a amplement développé, à partir de Disfigure Study les ressources d'une énergie et d'une lucidité qui sauraient résister, en-dedans du corps, à la désagrégation du dehors. Comment l'être se soutient-il lorsque des parties de lui-même vacillent ? Comment accueillir ce qui s'écroule en nous et autour de nous ? Comment composer, à partir de cette sensation d'effondrement, de nouvelles figures ? Dans un monde en constante redéfinition, Meg Stuart fait de Disfigure Study un manifeste sensible "contre la désintégration et la déshumanisation du corps".

Jean-Marc Adolphe

Avec Simone Aughterlony, Joséphine Evrard, Michael Rüegg. Musique live Hahn Rowe. Lumière Randy Warshaw. Conception costumes Eva Goodman. Costumes Nathalie Douxfils. Directeur technique Marc Dewit. Production Damaged Goods. Coproduction 2002 STUK/Klapstuk#10/Louvain. Meg Stuart et Damaged Goods sont artistes en résidence à Schauspielhaus Zürich et bénéficient de l'aide du Gouvernement flamand et de la Commission communautaire flamande. Coréalisation Théâtre de la Bastille et Festival d'Automne à Paris.
&