théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

The Notebook


08 > 19 NOV

Avec Robin Arthur et Richard Lowdon

théâtre

Spectacle présenté en coréalisation avec le Festival d’Automne à Paris
Dans le cadre du Portrait Forced Entertainment


Avec succès, en 2016, Forced Entertainment présentait au Théâtre de la Bastille The Notebook, adaptation du Grand Cahier, roman majeur de l’écrivaine hongroise Agota Kristof. Deux frères jumeaux, mis à l’abri dans la ferme de leur grand-mère pendant la Seconde Guerre mondiale, tiennent un journal pour tenter de conjurer la cruauté de la guerre par la magie froide de leur narration. Ce qui les entoure inspire la terreur: la grand-mère est viscéralement mauvaise et les institutions moribondes n’ont rien à lui envier. Abandonnés au cœur du chaos, les deux enfants rédigent à la première personne du pluriel un récit sans fioritures d’où émotions et sentiments sont bannis. Sur scène, côte à côte, accoutrés du même costume gris, du même pull rouge et des mêmes croquenots, les comédiens Robin Arthur et Richard Lowdon livrent à l’unisson la troublante puissance de ce récit érigé comme ultime recours face à l’hydre de la cruauté et de l’horreur.
Christophe Pineau

Réalisation +



Texte Agota Kristof, publié aux Éditions du Seuil, 1986 Spectacle imaginé et conçu par Forced Entertainment Mise en scène Tim Etchells Traduction Alan Sheridan  Scénographie Richard Lowdon. Lumières Jim Harrison

 

Production Forced Entertainment Coproduction PACT Zollverein (Essen), LIFT (Londres) et 14-18 NOW - WW1 Centenary Art Commissions avec le soutien de la Loterie nationale à travers l’Heritage Lottery Fund et Arts Council Commande de House on Fire, HAU Hebbel am Ufer (Berlin), Kaaitheater (Bruxelles), Teatro Maria Matos (Lisbonne), LIFT et Malta Festival Poznań (Pologne) avec le soutien du Programme Culture de l’Union européenne Soutien Lancaster Institute of Contemporary Arts (LICA) 
Productrice exécutive Eileen Evans Directeur de la production Jim Harrison Productrice associée Imogen Ashby
Spectacle présenté en coréalisation avec le Festival d’Automne à Paris
 

 

REVUE DE PRESSE