théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

mor1.jpg

Morceau


17 JANV > 05 FEV
Réserver en ligne

Au sein d'un dispositif scènique denué de tout effet spectaculaire, de courtes actions burlesques se succèdent dans un rythme décontracté à la jacques Tati.

le Centre national de la danse et le Théâtre de la Bastille présentent

Morceau

Sur une proposition de LoïcTouzé, conception et réalisation de Yves-Noël Genod, Latifa Laâbissi, Jennifer Lacey, LoïcTouzé

Loïc Touzé transfuge de l'Opéra de Paris, a successivement collaboré avec Carolyn Carlson Mathilde Monnier, Catherine Diverrès et Bernardo Montet. Il se démarque par ses continuelles recherches et ses collaborations avec des artistes du champ de la musique contemporaine et des arts plastiques. Au sein d'un dispositif scénique dénué de tout effet spectaculaire, de courtes actions burlesques se succèdent dans un rythme décontracté à la Jacques Tati.

Soient :1 – Quatre protagonistes qui enchaînent avec une nonchalante et insolente simplicité de courtes actions performatives rappelant tout autant l'esthétique des sketches de cabarets que des one-minute-scenarios de Robert Filliou.
2 – Un plateau, espace frontal dépouillé de toute complexité dans sa composition, annonçant une volonté de s'inscrire hors du spectaculaire tout en s'accordant au lieu qui l'accueille.
3 – Un public, aussi proche que possible de la scène, régulièrement pris à partie par les acteurs dans un jeu de connivence frôlant parfois l'indécence.M.D.

“C 'est quoi la modernité artistique ?”
“Une attitude, petit. Si t'es savant, tu dis une « exigence critique »...”
“Ah, bon...J 'croyais que c'était plus compliqué que ça ”.
“C'est plus compliqué que ça, petit. Je t 'expliquerai quand tu s'ras grand...”
“C'est quoi un état de corps ?”
“T'as qu 'à relire Laban, petit, et pas dans le sens du poil, sinon t'en tireras rien...”
“(...)Tu comprends ce qu 'elle fait, toi, la dame ?”
“Elle chante « le petit pont de bois... »
“C'est quoi « le petit pont de bois?? »
“C'est une chanson de vieux ringard, comme moi...De la « variété franco-française, tu vois ...?»
“Pourquoi elle chante une chanson de vieux ringard, la dame ?”
“...”
“Pourquoi elle a dit qu'elle chantait en version étrangère, la dame ?(...)Et puis t'as rien écouté : elle chante pas « le petit pont de bois », elle chante « lipitipondeboi ».
“Comment tu crois qu'elle la chanterait, ta mère, si t 'étais fils d'immigrés ?”
“...C 'est une chanteuse, la dame, ou une danseuse ?”
“Cette fois, c 'est toi qu 'est ringard, petit...”
“Au fait, c'est quoi la différence entre l'humour et l'ironie?”
“Relis Deleuze, petit. L'humour, c'est ce que tu fais quand tu sais que t'échappes pas à la situation que tu décris. L'ironie, c'est le contraire.”
Christophe Wavelet,Art Press special n °23,“Medium Danse ”, novembre 2002.


Production Compagnie 391 – Loïc Touzé et Latifa Laâbissi. Coproduction Théâtre national de Bretagne. Avec le soutien du Festival Art Danse Bourgogne/Dijon, de l 'École des Beaux-Arts de Dijon et du Centre dramatique national de Montreuil. La Compagnie 391 est subventionnée par le Ministère de la Culture, DRAC Bretagne au titre de compagnie conventionnée, par le Conseil régional de Bretagne, par le Conseil général d 'Ille-et-Vilaine et par la Ville de Rennes. Coréalisation Théâtre de la Bastille et Centre national de la danse.





REVUE DE PRESSE

      • 21 déc. 2004

        A propos de "Morceau". /

      • 26 janv. 2005

        Une partition aléatoire pour sanètes express. /

      • 23 mars 2005

        Loïc Touzé. /

      • 23 mars 2005

        Morceau. /

      • 23 mars 2005

        Loïc Touzé /

      • 21 déc. 2004

        Historique de la compagnie 391 et tournées 2004-2005 /

      • 23 mars 2005

        Loïc Touzé - Morceau. /

      • 21 déc. 2004

        Eléments biographiques. /

      • 23 mars 2005

        Morceau. /