théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

omore.jpg

Une Chorégraphie de Bernardo Montet


07 FEV > 29 AVRIL
Réserver en ligne

Autour d'une seule figure, le personnage d'Othello, Bernardo Montet réfléchit sur la violence et l'idée de communauté dont il s'attache à faire entendre la voix étrangère.

De loin résonnent les tambours, puis ils arrivent, en procession. Une communauté d'hommes : six danseurs, aux origines lointaines (Kenya, Gabon, Maroc, Grèce, Côte d'Ivoire) et trois musiciens gnawa. Ils sont les Maures, le chœur et les solistes de cette partition chorégraphique. Chacun nous conte sa version de la folie des hommes, autour d'une seule figure, le personnage d'Othello. Depuis ses débuts de chorégraphe en 1995, Bernardo Montet réfléchit sur la violence et l'idée de communauté dont il s'attache à faire entendre la voix étrangère. Un travail qui revient sur l'identité au sens le plus archaïque : premier désir, première étreinte, rapport au sol, à la marche, à la voix. Il crée une langue qui nous parle de la séparation, du corps et de sa culture, du corps et de la société, de l'amour à la guerre.

Irène Filiberti.

Danseurs Herwann Asseh, Mani Asumani, Taoufiq Izeddiou, Bernardo Montet, Dimitri Tsiapkinis, Marc Veh. Musiciens gnawa Zine El Abidine Bassis, Adil Amimi, Lahsen Mhidi. Assistante à la chorégraphie Tal Beit-Halachmi. Sol Gilles Touyard. Costumes Rose-Marie Melka. Lumière Laurent Matignon. Montage son Alain L'Helgoual'ch. Coproduction Association Mawguerite, Le Quartz/Scène nationale de Brest, Montpellier Danse 02, AFAA. Avec le soutien de l'Institut français de Marrakech. Réalisation Théâtre de la Bastille. Remerciements Compagnie Jant-Bi/École des Sables, Toubab Dialaw, La Maison du Chameau, Essaouira. L'Association Mawguerite est financée par la DRAC Bretagne, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil général du Finistère et le Quartz/Scène nationale de Brest.