théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

mirth.jpg

Mirth


23 > 27 AVRIL
Réserver en ligne

On a découvert Arco Renz l'an passé au Théâtre de la Bastille avec Happy Zode et Think Me Thickness, dans le cadre du projet Parts@Paris. Issu de l'école d'Anne Teresa De Keersmaeker, nourri de traditions chorégraphiques et théâtrales d'Asie et d'Indonésie, remarqué par Robert Wilson qui l'associe à ses dernières créations, Arco Renz poursuit son chemin avec Mirth, une pièce structurée en quatre tableaux qui plongent le corps dans un décor technologique dont la vidéo, les jeux de lumière et une installation sonore forment l'écrin. Expérimenter des "états émotionnels", tel est le leitmotiv qui porte Mirth, dans une représentation contemporaine de la passion. Façon de réinjecter "l'esprit baroque" dans un "environnement virtuel" où le monde se découvre inattendu, complexe, infini.

Jean-Marc Adolphe

Chorégraphie et danse Marianna Kavallieratos, Arco Renz, Wen-Chi Su, Nir Tamir, Lise Vachon. Vidéo Anna Saup et Anne Niemetz. Scénographie Pierre Jorge Gonzalez. Costumes Anke Loh. Lumière Arco Renz et Pierre Jorge Gonzalez. Musique Marc Appart. Régie générale Benjamin Van Thiel. Administration Klaus Ludwig. Production Kobalt Works vzw. Coproduction STUK/Louvain, Monty/Anvers. Avec le soutien du Gouvernement flamand, de la Commission commune flamande de la Région bruxelloise et de l'Ambassade du Canada en Belgique. Réalisation Théâtre de la Bastille.