théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

come.jpg

Come out


17 > 21 DEC
Réserver en ligne

Dans Le bruissement de la langue, Roland Barthes propose quatre "motifs" possibles au journal intime : le poétique, l'historique, l'utopique et l'amoureux. Registres qui s'imbriquent en nouant leurs correspondances. Dans le "bruissement de la danse" qu'elle cherche à apprivoiser en décidant de quitter le Ballet de l'Opéra de Paris, puis en rejoignant la compagnie de Dominique Bagouet et en créant, enfin, depuis 1993 ses propres spectacles, Olivia Grandville a choisi de "faire confiance au sens, en tant qu'il se diffuse dans les gestes, les actions, les présences".
Ce sont quelques-uns de ces dépôts intimes dont Come Out entreprend la collecte. Olivia Grandvillle ouvre le journal de la danse au silence que crée dans les corps le bruit du monde.

Jean-Marc Adolphe

Avec Monia Bazzani, Daniel Bodiford, Clara Cornil, Aurélien Desclozeaux, Olivia Grandville, Dominique Grimonprez, Lucas Manga. Assistante à la chorégraphie Catherine Meneret. Scénographie Alexandre Chinon et Martin Verdet. Musique Gilles Grand et Steve Reich. Lumière Sylvie Garot. Costumes (en cours). Production déléguée La Spirale de Caroline. Coproduction Espace des Arts/Ville de Chalon-sur-Saône, Centre Culturel André-Malraux/Scène nationale de Vandoœuvre, Maison de la Culture d'Amiens, Théâtre de la Bastille, Ircam - Centre Pompidou, Centre chorégraphique national de Grenoble, CCNRB/Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne et Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne/Compagnie Montalvo-Hervieu dans le cadre des accueils studio. Avec le soutien du Centre dramatique national de Montreuil. La Spirale de Caroline est subventionnée par le Ministère de la Culture/DRAC Ile-de-France.