théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

lacuisine.jpg

S'inscrivant comme éléments scèniques, en silence, les mots donnent la réplique au silence.

Depuis sa première présentation en France (Tattoo en 1990 au Théâtre de la Bastille), Mladen Materic est régulièrement invité par la Bastille et le Festival d'Automne à Paris.
Mladen Materic a toujours fait des spectacles qui explorent les préoccupations du quotidien, ces petites choses qui n'ont l'air de rien, mais qui fondent les trois quarts de l'activité humaine. Pourquoi ce lieu, la cuisine? On peut se passer de lire, on peut se passer d'écouter de la musique, mais on ne peut pas se passer de ce qu'on fait dans une cuisine, c'est un passage obligé. C'est là que la famille se retrouve, se parle, échange, que se prennent souvent les décisions les plus graves, se font les comptes les plus importants, pas seulement les comptes des courses, mais ceux de la vie. C'est un lieu à proprement parler vital.
Le silence, l'absence de paroles ont fondé la plupart des pièces précédentes de Mladen Materic. Le texte que propose Peter Handke n'est pas dramatique au sens habituel, avec des répliques et tout ce qu'on peut attendre. C'est plutôt un texte libre, qui peut s'intégrer sur le plateau comme un véritable élément scénique. La possibilité de dire et de projeter certaines parties du texte crée des échanges intéressants, entre ce qui est dit et ce que l'on voit sur le plateau, entre ce qui est dit et projeté, etc. Le texte devient alors un matériau supplémentaire et non un simple prétexte littéraire. Pour Mladen Materic, ces possibilités de confrontation et de juxtaposition sont une matière théâtrale très précieuse.
Spectacle présenté par le Festival d'Automne à Paris et le Théâtre de la Bastille.
Avec Damien Bernard, Paul Chiributa, Thierry Dussout, Loreen Farnier, Emmanuelle Hiron, Cathy Pollini, Haris Resic, Sodadeth San, Tihomir Vujicic, Josiane Wilson et Hugo Dussout/Arthur Mialet. Scénographie Mladen Materic. Collaboration artistique Vesna Bajcetic. Travail sur la voix Claude Buchvald. Lumière Bruno Goubert. Assistant à la mise en scène Thierry Dussout. Musique Haris Resic. Costumes Odile Duverger. Décor vidéo Romain Schnell. Ambiance olfactive Asquali. Coproduction Théâtre Tattoo, Théâtre Garonne/Toulouse, Festival d'Automne à Paris, Théâtre de la Bastille, la Rose des Vents/Scène nationale de Villeneuve d'Ascq, Wiener Festwochen/Vienne, la Maillon/Théâtre de Strasbourg, Théâtre de l'Union/Centre dramatique national du Limousin, Le Parvis/Scène nationale de Tarbes.
Ce spectacle donnera lieu à un Atelier d'Ecriture Critique (voir vie à la Bastille)
Date de l'atelier : lundi12 novembre de 18h à 20h.