théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

THIS SONG FATHER USED TO SING (THREE DAYS IN MAY)


17 > 28 NOV

Avec Jaturachai Srichanwanpen, Parnrut Kritchanchai et Saifah Tanthana

théâtre

Spectacle présenté en coréalisation avec le Festival d’Automne à Paris.

À Bangkok, un frère et une sœur se retrouvent dans la maison abandonnée de leur père. Au rythme des bières qu’on sirote et des plats qui mijotent, le rituel du souvenir laisse place à une conversation banale et hésitante, comme une cérémonie douce-amère du quotidien où le moindre geste accueille et entretient la présence du défunt. Puis tous deux vieillissent. L’histoire se répète et le temps se distend : passé, présent et futur s’emmêlent avec étrangeté. Frère et sœur se construisent un refuge pour passer inaperçus, pour que la vie suive son cours alors que la violence politique secoue les rues de Bangkok. Car ces « trois jours de mai » font référence à des manifestations très violemment réprimées (1992 et 2010) ainsi qu’au dernier coup d’état de la junte militaire (2014). Wichaya Artamat, accueilli pour la première fois en France, explore ainsi la façon dont une société se souvient de l’histoire et la dissimule. Et la façon dont on survit, malgré tout.

Victor Roussel

Réalisation +


Mise en scène Wichaya Artamat Texte Wichaya Artamat, Jaturachai Srichanwanpen et Parnrut Kritchanchai Scénographie Rueangrith Suntisuk Direction technique et lumières Pornpan Arayaveerasid  Musique et vidéo Atikhun Adulpocatorn Régie Pathipon Adsavamahapong

 

Production For What Theatre (Thaïlande) Production de la tournée française Festival d’Automne à Paris Productrice Sasapin Siriwanij Avec le soutien de l'ONDA Spectacle présenté en coréalisation avec le Festival d’Automne à Paris