théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

STEREO


06 > 07 MARS

Avec Liz Santoro

danse

Pour la troisème année consécutive, le Théâtre de la Bastille arpente les amples territoires de la danse contemporaine, des narrations corporelles de Sofia Dias et Vítor Roriz aux rythmes ancestraux éprouvés par Olivia Grandville, des mystères végétaux orchestrés par Madeleine Fournier aux machines chorégraphiques composées par Liz Santoro et Pierre Godard.

Avec l'Atelier de Paris / CDCN

Liz Santoro et Pierre Godard fabriquent leurs spectacles comme autant de “machines chorégraphiques” où dialoguent langage et mouvement, extrême rigueur et ludique incertitude.

Stereo repose ainsi sur un dispositif aussi simple que troublant. Sur scène, Liz Santoro exécute un solo. La danseuse Cynthia Koppe observe la représentation à distance, via un flux vidéo, puis écrit un texte en temps réel pour réagir et influer sur la chorégraphie et sur notre perception.

Le surgissement du texte, projeté ou énoncé par une voix de synthèse, ouvre un espace qui démultiplie le corps de la danseuse et diffracte le regard du spectateur, interrogeant ainsi l’utilisation de l’intelligence artificielle comme outil de distorsion du réel. Mais ce qui devient également palpable, c’est la relation entre deux corps distants, entre présences physiques et immatérielles, comme une exploration du noyau poétique et fantomatique des nouvelles technologies.

Victor Roussel

 

Réalisation +

Spectacle de Liz Santoro et Pierre Godard Conception Liz Santoro et Pierre Godard en collaboration avec Cynthia Koppe Médium Cynthia Koppe Musique Greg Beller Costumes David Anselme
 


Production Le principe d'incertitude Coproduction Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, Le Gymnase / Centre de développement chorégraphique national (Roubaix), le Centre chorégraphique national d'Orléans, The Chocolate Factory (New York), Arcadi Île-de-France La compagnie a reçu le soutien de la DRAC Île-de-France, dans le cadre de l’aide au projet Depuis le 1er janvier 2019, la compagnie reçoit le soutien du Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France, dans le cadre de l’aide à la structuration