théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

LABOURER


03 > 06 MARS

Avec Madeleine Fournier

danse

Pour la troisème année consécutive, le Théâtre de la Bastille arpente les amples territoires de la danse contemporaine, des narrations corporelles de Sofia Dias et Vítor Roriz aux rythmes ancestraux éprouvés par Olivia Grandville, des mystères végétaux orchestrés par Madeleine Fournier aux machines chorégraphiques composées par Liz Santoro et Pierre Godard.

Avec l'Atelier de Paris / CDCN

Trois temps et trois mouvements, voilà que Madeleine Fournier exécute le pas de bourrée, mystérieux archétype qui surgit des danses traditionnelles pour s’immiscer dans le moonwalk ou les claquettes. Évoquant d’abord un pantin aérien, la danseuse s’ancre bientôt dans le sol, ses pieds frappent, ses muscles se tendent et ses gestes saccadés rappellent autant le labeur paysan que la femme "en travail"… Dans ce premier solo, Madeleine Fournier creuse au plus profond d’elle-même pour voir éclore la mémoire de son corps, elle déterre et égrène patiemment les gestes ancestraux qui la traversent encore. Il s’agit d’être à la fois la terre vivante, et la main qui en démêle les racines. Et lorsqu’un vieux film scientifique fait apparaître la croissance accélérée de plantes étrangement humaines, on pressent tout ce que le corps cultivé a conservé des rythmes organiques et sensuels du végétal.

Victor Roussel

Réalisation +


Spectacle de Madeleine Fournier Conception et danse Madeleine Fournier Musique Clément Vercelletto Lumières et espace scénique Pierre Bouglé Regard extérieur David Marques Conseiller au film Dominique Willoughby Graphiste Catherine Hershey
 

Production Association O D E T T A Coproduction Théâtre de Beauvaisis, Le Vivat – Scène conventionnée d’intérêt national art et création d'Armentières, Centre chorégraphique national de Nantes, kunstencentrum BUDA (Courtrai), Atelier de Paris / Centre de développement chorégraphique national et La Raffinerie Charleroi Danse – Centre chorégraphique de la fédération Wallonie-Bruxelles Soutien et résidences pad (pépinière artistique daviers) Angers, TU-Nantes et Centre national de la danse dans le cadre de la résidence augmentée Avec le soutien du Fonds SACD Musique de scène et d’Arcadi Île-de-France Ce projet a reçu le soutien de la Drac Île-de-France au titre de l’aide au projet, et de la Ville de Paris au titre de l’aide à la résidence artistique et culturelle