théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

fondsans.jpg

Humour et légèreté sont les marques de fabrique de Martine Pisani.

Les quatre visuels ci-dessus ont eté réalisés par des éléves du Lycée Corvisart.

Sans.

La danse de Martine Pisani interroge la liberté et la pertinence du mouvement en une poésie alerte, dénonçant les stéréotypes attachés à la représentation. Elle s'amuse à déjouer le spectaculaire, épinglant le vain artifice de la prouesse en autant de pirouettes ironiques.

Aller à l'essentiel. Chercher à valoriser la qualité d'une présence plutôt que de recourir aux artifices de la représentation. Trouver des actions concrètes pour la scène. Les juxtaposer. Les mettre en correspondance en prenant soin de ne pas en réduire le sens... Avec discrétion, sans trop de bruit, si Martine Pisani a su affirmer une posture et un langage bien singuliers, elle a aussi su les doubler d'une véritable poétique du geste dansé.
Nourrie de ses rencontres successives - David Gordon, Yvonne Rainer ou encore Odile Duboc, qu'elle cite volontiers comme les plus marquantes -, de sa participation aux activités du groupe Dunes à Marseille, la danseuse autodidacte des années 80 devient chorégraphe au début des années 90 en fondant La compagnie du solitaire. Pièce après pièce, elle travaille par ricochets et par rebonds, s'attachant le plus souvent à creuser une piste dont le potentiel n'aurait pas été suffisamment exploré lors d'une étape précédente. Elle adopte rapidement comme postulat que le simple fait de réfléchir est déjà une action. Cohérente, elle garde aussi toujours à l'esprit qu'il y faut du jeu pour mettre les corps et la réflexion en mouvement. C'est avec ce détachement caractéristique que Martine Pisani cherche l'espace entre. Elle cherche l'espace nécessaire pour que le sens reste ouvert. Entre être et jouer, elle cherche la bonne distance. Et elle démontre que pour savoir jouer, il faut parfois s'y prendre avec sérieux.
Avec Sans, inénarrable trio masculin créé en 2000 avec le concours de Théo Kooijman, Laurent Pichaud et Olivier Schram, Martine Pisani prend encore une fois le parti de s'attacher à la rencontre plutôt qu'à la théorisation. Ici, pas de décor, pas de musique, pas de dramatisation. Pas de narration psychologisante. Sur un plateau dégagé et silencieux, les trois hommes apparaissent livrés en proie à de continuels rebondissements. Leur aventure est passablement cocasse : entre retraits, hésitations et autres faux pas, ils semblent faire face à une succession de ruptures... à moins qu'ils n'interprètent un enchaînement de transitions.


David Bernadas



Chorégraphie Martine Pisani. Danseurs Théo Kooijman, Laurent Pichaud, Olivier Schram. Régie Philippe Bouttier. Costumes la Compagnie du solitaire. Le spectacle a été créé en avril 2000 au Théâtre Fabrik de Postdam/Allemagne. Production déléguée la Compagnie du solitaire. Coproduction Théâtre Fabrik de Postdam/Allemagne et la Compagnie du solitaire. Réalisation Théâtre de la Bastille.
Avec le soutien de l'Adami et l'aide du Vivat d'Armentières. Prêt des studios du Centre national de la danse.. La Compagnie du solitaire est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Ile-de-France.


Bande à part de Martine Pisani (création 2004) sera présenté dans le cadre des Îles de danse/Arcadi le 8 décembre au Théâtre de Vanves ( 01 41 33 92 91), le 10 décembre au centre culturel Aragon de Tremblay-en-France (01 49 63 70 58) et le 11 décembre au Centre des arts d'Enghein-les-bains (01 30 10 85 59).


REVUE DE PRESSE

      • 22 nov. 2004

        Minimalisme ou luxuriance au festival Les Iles de Danse. /

      • 14 oct. 2004

        Chorégraphie Martine Pisani /

      • 7 janv. 2005

        Martine Pisani et compagnie du solitaire. /

      • 22 nov. 2004

        Sous l'oeil de Martine Pisani. /

      • 15 oct. 2004

        Le génie de Pisani. /

      • 7 janv. 2005

        Sans. /

      • 6 janv. 2005

        Du Sans neuf à la Bastille. /

      • 20 oct. 2004

        Quelques éléments biographiques sur Martine Pisani /

      • 7 janv. 2005

        Audacieux Martine Pisani. /

      • 6 janv. 2005

        Le blond, le bête et l'abruti. /

      • 20 oct. 2004

        A propos de "Sans" /

      • 10 janv. 2005

        Martine Pisani. /

      • 14 oct. 2004

        Eloge du faux pas. /

      • 6 janv. 2005

        Compagnie du solitaire Martine Pisani. /

      • 2 nov. 2004

        La discrète singulière. /

      • 25 janv. 2005

        Sans par Pierre Burlaud Lycée Corvisart. /

      • 14 oct. 2004

        Martine Pisani avec notre estime /

      • 6 janv. 2005

        Sans. /

      • 12 nov. 2004

        Sans attaches. /

      • 25 janv. 2005

        Sans par Emilie Bertron Lycée Corvisart. /

      • 14 oct. 2004

        La danse de Martine Pisani. /

      • 7 janv. 2005

        Martine Pisani /