théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

FLOWERS (WE ARE)

Pour la quatrième année consécutive, le Théâtre de la Bastille consacre un temps à la danse avec les spectacles Diverti Menti de Maud Blandel, Tide de Bára Sigfúsdóttir et Flowers (we are) de Claire Croizé.

Sur un drapé d’argent se détache un paysage de montagnes. Quatre mains se mettent à jouer sur un même piano : le compositeur Matteo Fargion et sa fille Francesca réinterprètent avec une savante espièglerie les préludes du Clavier bien tempéré de Bach, avant de chanter quelques vers de Rainer Maria Rilke. Entre le poète et le compositeur baroque, Claire Croizé compose un dialogue d’une douce irrévérence où la musique, la danse et la parole progressent en contrepoints.
À leur tour, danseuses et danseur s’approprient la première strophe de la seconde Elégie de Duino. Leurs mouvements frôlent la narration, s’amusent des symboles et des images : la paume d’une main s’appose sur des yeux et voilà Tobias qui prie l’archange Raphaël de soigner son père aveugle. Les corps vibrent, se soutiennent et se guident, tour à tour expansifs, amples et vulnérables. De cette écoute mutuelle, de cette attention portée l’un à l’autre, Claire Croizé tisse une étoffe d’une épaisseur éminemment sensible.

Victor Roussel

Réalisation +


Conception Claire Croizé Composition musicale Matteo Fargion Musique Jean-Sébastien Bach Dramaturgie Étienne Guilloteau Costumes Anne-Catherine Kunz Lumière Hans Meijer Son Johan Vandermaelen

 

Production ECCE vzw Coproduction Concertgebouw Brugge, wpZimmer, kunstencentrum BUDA (Courtrai), Kaaitheater et Théâtre de la Bastille Soutien De Vlaamse Overheid, Workspace Brussels et STUK Administration Anne Crevits